L’emblème de l’artisanat local montréalais ? C’est sans faute la marque m0851. Frédéric Mamarbachi fonda la compagnie en 1987 (appelée Rugby North America jusqu’en 2003) et entreprit la vente de maroquineries sur le boulevard Saint-Laurent. Suite à la métropole, il ouvrit sa deuxième boutique éponyme à Soho, New York. La croissance phénoménale de cette marque les amènera à s’installer aux quatre coins du globe, de Madrid jusqu’à Tokyo. Même avec une présence si globale, leur production se fait encore ici, à Montréal.

Frédéric Mamarbachi ne se fait point influencer par les tendances saisonnières. Il est connu comme un visionnaire ayant toujours tracé son propre chemin – et cela se fait sentir dans son esthétique. L’identité de marque de m0851 peut être résumée comme étant classique, neutre et durable. Voilà qui explique la présence d’une vaste collection permanente. M0851 se voit plus comme une boîte de design que de mode. Leur base de clientèle adore le côté fonctionnaliste et haute-gamme de leurs produits.

Quels sont les clefs de leurs succès ? Après 30 ans, c’est assez simple : « vous devez comprendre ce qui vous définit ». Le zeitgeist de la mode de nos jours, c’est le fast-fashion. C’est-à-dire que les modes sont éphémères et toujours changeantes ; on consomme toujours de nouveaux items. M0851 devient l’antipode de ce mouvement. Leurs artisans façonnent des items qui vieillissent avec grâce tout en demeurant d’actualité. Leurs boutiques incarnent également l’essence la marque. L’intérieur minimaliste se compose de matériaux bruts tels béton et bois, créant un milieu rustique mais lustré. Cet espace met en valeur les produits, les laissant se distinguer.

Stingray Affaires a aidé à bâtir une liste de lecture musicale qui s’intègre avec l’image de marque de Frédéric. La musique fait partie intégrale de sa vie personnelle. Il était donc très important de créer un environnement cohésif pour ses magasins qui ne détourne pas l’attention de ses produits. Nos experts musicaux choisirent beaucoup de musique classique, de jazz et d’artistes locaux passionnés tels Patrick Watson et Cœur de Pirate. Ce fût instrumental de s’assurer qu’il y ait une belle transition entre les chansons pour respecter l’ambiance du magasin.

 

Voir d'autres réalisations